Le prix de la salade

par un blogueur Guillaume

Ben oui, pour garder le sourire il faut bien s’attaquer à ce qu’il y a de plus important sur la planète, le prix de la salade.

Il est loin le temps où on n’en faisait pas tout un plat du prix de ces feuilles vertes qui ne sont d’ailleurs pas les seules à être visées par le mécontentement des citoyens, fauchés, mais pas pour tout.

Alors oui évidemment vous pourriez avoir droit à la caricature du pauvre gars qui a un écran plat géant dans le salon qui jouxte la cuisine équipée d’un petit réfrigérateur désespérément vide (la faute au triple A qui fait grimper le prix de la salade) mais non je parle du râleur de base, vous savez le français moyen qui a encore les moyens de se payer la salade!

On pourrait aussi prendre pour exemple les forfaits mobiles hors de prix dont personne ne s’est jamais plaint, mais non car maintenant il parait que l’on peut avoir tout compris et que l’on ne sera plus jamais des vaches à lait, et donc par ricochet si on n’est plus des vaches à lait on pourra acheter plus de salades à condition de changer d’opérateur.

Par contre n’abusez pas trop de la salade, on ne sait jamais…

Et après ces divagations, revenons quand même au sujet qui nous intéresse, le prix de l’alimentation ou de « l’utile ».

Je précise que la faim dans le monde est un problème sérieux et on en reparlera très vite ici, mais parlons de cette catégorie de gens qui s’inquiète de voir grimper le prix du kilo de pattes ou celui de la salade pendant qu’il claque quelques centaines d’euros par an (ou plus) pour se délecter devant un écran tactile (smartphone, tablette), faire du sport virtuel devant un écran de télé, ou encore passer son temps à renouveler l’équipement hifi de la maison pour écouter le dernier tube à la mode téléchargé sur le web!

On est presque dans la caricature, car pendant qu’il y a des gens qui galèrent, alors quand même la prochaine fois avant de râler parce que la vie est trop chère, et plus particulièrement si vous êtes le geek de base des gadgets plein les poches et plein les placards, alors posez vous une question simple: Qu’est ce qui est le plus important, qu’est ce qui rend heureux?

Chacun aura sa propre réponse, mais si vous êtes heureux d’avoir claqué 600 euros dans un smartphone (simple exemple), alors gardez le sourire en achetant vos salades (ou tout ce qui peut servir à préparer votre prochain repas ou simplement à vivre, ce n’est pas si cher que ça…au moins pour vous)

Et oui, il y a de vrais gens dans la vraie vie qui ont de vrais priorité bien loin de la taille de la prochaine tablette tactile qu’ils auront entre les mains 😉

Bon appétit, et du coup ne perdez pas le moral à cause du prix de la salade.

PS: L’idée dans tout ça n’est évidemment pas de critiquer ceux qui s’achètent ce dont ils rêvent, mais bien de remettre les choses en place et remettre les priorités dans le bon ordre, pour ceux qui se sentiront visés…

PS2: Article sponsorisé par un maraîcher local qui m’a fait un prix sur les salades.