Compensation carbone, première étape vers le changement

par un blogueur Guillaume

Quand la compensation carbone à vue le jour il y a quelques années, je dois bien l’avouer j’étais assez stupéfait par l’idée!

Pourquoi compenser la pollution plutôt que d’arrêter la pollution, car après tout si on compense c’est bien que l’on sait que l’on participe à la pollution.

Et puis il faut bien changer, j’ai décidé d’étudier ça de plus prêt, et force est de constater que si il n’y a pas de vase communiquant avec la création d’un marché financier de la pollution permettant à deux usines voisines (ou pas) de dire « faisons une moyenne » toit qui pollue beaucoup et moi peu, alors l’idée n’est pas si mauvaise.

L’échange de « point carbone » devrait avoir plus de limite, sinon il n’y aura jamais de changement.

Mais la compensation carbone efficace existe, et c’est celle qui permet à toutes les entités non contrainte par un quota de participer (collectivités, particuliers ou entreprises).

La compensation carbone est la première étape vers le changement!

Compenser c’est prendre conscience de l’impact de nos différentes actions sur l’environnement.
Il y a d’ailleurs de nombreux labels qui se sont mis en place autour de ça, et pour reconnaître ceux qui sont sérieux, faites un tour par ici

Pour un particulier, même sans compenser, le fait de calculer est déjà un bon début qui permet de comparer l’impact du quotidien sur l’environnement, du transport au logement.

On sait par exemple que prendre le train plutôt que la voiture c’est mieux pour l’environnement, mais à quel point?

Exemple: Pour un trajet domicile travail moyen de 26 km (52 pour l’aller/retour) on obtient ces résultats:

En train pour l’aller/retour: 3kgCO2e pour une compensation de 0.06 euro par trajet
En voiture pour l’aller/retour: 9kgCO2e pour une compensation de 0.22 euro par trajet

Bref, même si on le savait déjà, le résultat est là pour nous le rappeler.

Et même si on ne compense pas, on peut essayer de changer nos comportements, car tous nos trajets ne sont pas uniquement pour faire le déplacement domicile/travail, et prendre la voiture pour faire 3 km A/R pour acheter son pain, ou aller faire une course, c’est peut-être pas très utile, ni pour l’environnement ni pour sa santé (puisque la marche à pieds est bonne pour la santé).

Si vous compensez (particulier, entreprises…) et bien cela permet de mettre en place un projet qui à l’autre bout du monde ou à deux pas de chez nous, fera la balance avec nos actions polluantes, et on retrouve par exemple de nombreux projets dans le monde:

Cuiseurs solaires en Bolivie, Réservoirs à biogaz et vermicompst à Sidlaghatta en Inde, Compostage des déchets au Togo, à découvrir sur Action Carbone

Bref, la compensation est un point de départ, une compensation destinée à amorcer le changement des mentalités, et pour patienter à créer des projets concrets qui peuvent créer un équilibre.

On peut rêver au jour où la compensation carbone n’existera plus, signe que le monde aura changer dans le bon sens…

Si vous avez envie de faire un petit test avec ce calculateur fourni par GoodPlanet:

Vous avez les quatre petits logos pour choisir l’avion, la voiture, le train, le logement.

Téléchargez
gratuitement le calculateur CO2 Bilan Carbone® sur ActionCarbone.org